Page 03

Version imprimable

ORDRE DES BESOINS DE LA PYRAMIDE DE MASLOW :

Sans utiliser expressément le schéma de la pyramide de Maslow lors de l’élaboration des directives anticipées, mais tout en l’ayant à l’esprit, le patient autant que le soignant pourront voir combien, dans la vie du patient psychique, il est important que les besoins fondamentaux soient au plus près d’être comblés, en commençant par la base, c’est-à-dire par les besoins physiologiques, puis en remontant vers les autres besoins, de sécurité, etc.

Nous pensons que les directives anticipées constituent un véritable outil thérapeutique en ce sens qu’elles examinent la condition de vie et d’existence du patient dans tous ses besoins et qu’elles décèlent ainsi ses manques et ses déséquilibres. Par leur rédaction éclairée, par l’analyse et la collaboration du soignant et du patient, les lacunes vitales peuvent être décelées et des solutions concrètes pour le quotidien du patient peuvent être mises sur pied. Un équilibre peut alors être trouvé.

Ainsi, les besoins peuvent être comblés et des thérapies peuvent être trouvées autant sur le plan des médicaments, que sur le plan du quotidien du patient, comme par exemple, des stratégies pour l’arrêt de substances illicites, la mise en place d’un réseau de soin, la gestion de son argent, de ses biens immobiliers par des tiers, ou la recherche d’un lieu de vie. Tout cela, en effet, concourt à la santé du patient car c’est dans le cadre du confort vital que s’inscrivent de telles mesures.

Comme nous pourrons le voir, le simple fait également de demander le changement de tel ou tel médicament pour bénéficier d’effets secondaires moindres, peut constituer pour le patient un confort psychologique important qu’il peut inscrire dans ses directives. Si un tel patient est conseillé et éclairé par le soignant sur l’usage de ce médicament, l’effet thérapeutique n’en sera que meilleur.

À tous les niveaux des besoins vitaux, et donc de l’équilibre et de la santé du patient, les directives anticipées peuvent ainsi être utiles à inscrire une volonté de changement.

Pour une vie plus satisfaisante, pour une amélioration de son existence et une thérapie par la connaissance de soi et des zones d’ombre que le patient lui-même peut, avec la collaboration du soignant, encore éclairer, les directives anticipées peuvent faire office d’outil thérapeutique par la connaissance de soi. C’est ce que nous allons tenter d’expliquer ci-dessous.

Les commentaires sont fermés.